lundi, 26 octobre 2015 14:06

Prédications

Écrit par

Collectif
Prédications
Un best of protestant
Genève, Labor et Fides 2014, 144 p.

C’est un paradoxe que de donner à lire ce qui a été conçu pour être entendu. La prédication, armature centrale du culte protestant, perd beaucoup lorsqu’elle est lue. Cependant les quinze contributions rassemblées dans ce volume gardent la saveur de l’Ecriture méditée. 
Lauréats du premier Prix suisse de la prédication organisé par la Fédération des Eglises protestantes, ces textes partagent la qualité essentielle de toute parole convaincante : elles puisent à la source de l’intériorisation, qui est le secret du dialogue. 
Personnellement, j’ai apprécié la lecture titrée Le credo de mes salades, d’Etienne Rochat-Amaudruz. Sous l’apparence de petites anecdotes personnelles, elle dit tout de la vie intérieure en Christ. La prédication la plus originale est sans aucun doute celle, à plusieurs voix, qui raconte l’histoire de Juda et de Tamar (Genèse, chapitre 38) ; elle ouvre une voie d’accès au sens du péché qui débouche sur la justice. Le jury a choisi de couronner la contribution de la pasteure Caroline Schröder Field, sur la solitude d’Elie dans le désert (1 R 19,4-13). D’une qualité académique à toute épreuve, cette prédication entrouvre la porte de l’expérience intérieure, qui naît au moment même où disparaît le monde transfiguré.

Lu 611 fois