vendredi, 15 août 2014 09:07

Du sang sur Abbey Road

Écrit par

William Shaw
Du sang sur Abbey Road
Paris, Les Escales 2014, 426 p.

Premier roman de William Shaw et premier volet d'une trilogie annoncée, Du Sang sur Abbey Road (titre original : A Song from Deap Lips) se révèle être un bon polar noir, bien structuré, captivant et à l'écriture agréable. Comme de juste, la découverte du cadavre et l'enquête qui s'ensuit sont
prétextes à la présentation d'un univers culturel. Car pour ceux qui l'ignoreraient, Abbey Road est à la fois le nom d'une rue de Londres et celui du studio où les Beatles ont enregistré la plupart de leurs disques. Autant dire un lieu mythique, d'une épo que non moins mythique, mais ici démystifiée.
L'auteur, journaliste de son état, et à présent romancier, nous jette dans l'arène de l'Angleterre des années 60, sur fond des chansons des Beatles, de jeunes fans paum ées, de problèmes raciaux, de guerre autour de création de la République du Biafra, et surtout de fossé entre générations.
Célibataire dans la trentaine, le sergent Breen, de style plutôt classique, regarde avec une fascination mêlée d'envie les plus jeunes se libérer des codes culturels qui l'habitent encore et dont il ne peut se dégager. Il est accompagné dans son enquête par la jeune Tozer, tout aussi inadaptée,
mais cette fois au milieu machiste de Scotland Yard. Les profils psychologiques des deux enquêteurs sont suffisamment complexes pour être attachants, et les personnages secondaires sont bien trempés, sans être caricaturaux.
Finalement, la question centrale du livre pourrait bien être celle de l'intégration, visitée sur plusieurs supports, politique, culturel et psychologique.

Lu 1145 fois

Recherche