jeudi, 21 mars 2013 15:47

Les idées lièvres

Écrit par

Les idées lièvres
par José Bergamín
St-Sulpice-la-Pointe, Les fondeurs de briques 2012, 304 p.

José Bergamín (1895-1983) est un penseur espagnol contemporain, dramaturge, poète, ami de Unamuno et de Malraux, catholique à la langue assez libre, notamment contre les jésuites, militant républicain durant la guerre d’Espagne, réputé dans son pays pour ses chroniques taurines. « Il y a José Bergamín et il y a les autres », disait Domingo Dominguín.

Les aphorismes et réflexions rassemblés dans cet ouvrage évoquent un autre univers ; ils forment une sorte de chronique au tour incisif. « La sainteté d’un chrétien ne se nourrit pas toujours de christianisme », écrit-il en pensant à Ignace de Loyola et à saint Jean de la Croix. « Le meilleur masque, c’est le visage », ajoute-il. Mention doit être faite de la traduction, menée excellemment par l’un des meilleurs connaisseurs de la spiritualité espagnole classique, Yves Roullière.

Cet ouvrage complète avec bonheur les œuvres de Bergamín déjà traduites en français. La plume de Bergamín a quelque chose d’envoûtant. L’auteur présente sa pensée, parfois difficile, sous la forme de tableaux contrastés au rythme palpitant. Les idées lièvres, sans banalité aucune, provoquent la réflexion du lecteur, ce qui n’est pas un mince éloge.

(choisir, décembre 2012)

Lu 3297 fois

Recherche