jeudi, 21 mars 2013 09:09

L'option préférentielle pour les pauvres

Écrit par

Pierre Coulange
L'option préférentielle pour les pauvres.
Parcours bibliques et théologiques
par Marie-Louise Laurent
Parole et Silence, Paris 2011, 256 p.

Dans la doctrine sociale de l’Eglise catholique marquée par la destination universelle des biens, la légitimité de la propriété privée (y compris des moyens de production), la priorité du travail sur le capital, la liberté de conscience et de religion, la solidarité et son corollaire la subsidiarité, la dimension politique de la charité, l’option préférentielle pour les pauvres est le principe qui fut le plus mis en pratique mais le moins étudié.

Pierre Coulange, avec sa double compétence d’exégète de la Bible et d’économiste, comble cette lacune. Dans une sorte de méditation bien argumentée, qui fait correspondre les grands textes bibliques et les grands courants de la pensée contemporaine (théologie de la charité, théologie de la libération en Amérique latine, théologie de la prospérité venue de l’Amérique du Nord), il dresse un panorama tout en finesse qui inscrit l’attention au pauvre, au voyageur, à l’étranger dans la culture de chaque époque, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours.

Chemin faisant, le lecteur croise des figures attachantes, depuis Ulysse jusqu’à Thérèse de Lisieux en passant par Vincent de Paul et Ozanam. Au centre de cette méditation, le visage central de Jésus reflète celui du pauvre qui n’a rien à offrir et qui est prêt à accueillir ce qui est donné gratuitement, par Grâce.

(choisir, octobre 2012)

 

Lu 2153 fois

Recherche