mardi, 28 février 2006 00:00

Lettre à une amie

Écrit par

Lettre à une amie 
Correspondance spirituelle
par Geneviève de Gaulle Anthonioz 
Parole et Silence, Paris 2005,172 p.

L'auteur de ces lettres qui sont vraiment très intimes sur le plan spirituel - s'est engagée dans la résistance durant la Guerre '39-'45 et a été déportée à Ravensbrück, où elle s'est trouvée confrontée d'une manière terrible au mystère du mal. « Massacrées à coup de pioche, mordues par les chiens, jetées dans les immondices, considérées comme des Stücke, c'est-à-dire des morceaux », voilà ce que nous étions, dira t elle un jour. Elle qui, dans son adolescence, avait fait l'expérience de la miséricorde infinie de Dieu, va, entre ces deux pôles, se faire prophète de l'amour humilié et deviendra artisane et militante de ce qu'elle appelait « le combat contre l'injustice, pour les droits de l'homme ». C'est à la suite du Père Joseph Wresinski qu'elle s'engage avec toute sa fougue et sa force dans le Quart Monde. Elle est soutenue dans sa quête ardente et mystique par son mari et différents religieux qu'elle côtoie régulièrement, dont l'abbé Journet à qui elle voue une admiration très vive. Ses lettres sont déchirantes pour la plupart, témoignant d'une âme en proie à la sécheresse spirituelle, à des nuits obscures, à un sentiment de médiocrité et de petitesse. C'est là le mystère d'une âme ardente, assoiffée de Dieu et toujours confrontée à ses limites.

Marie Luce Dayer

(choisir, mars 2006)

Lu 1312 fois

Recherche