jeudi, 13 décembre 2007 18:52

Liberté de parole

Écrit par

Liberté de parole 
Esquisses théologiques
par Bernard Rordorf 
Labor et Fides, Genève 2005, 244 p.

A l'occasion de la fin du mandat de Bernard Rordorf comme professeur de théologie systématique, la Faculté de Genève a publié un recueil des articles les plus représentatifs de son œuvre. C'est par une lecture renouvelée de la Bible que s'ouvre cet ouvrage. Une lecture où la foi serait pleinement définie non par « un acte intellectuel d'assentiment » à un texte, mais par la confiance en la promesse de Dieu. Le pasteur Rordorf nous fait prendre conscience de questions que l'on traite trop peu souvent, comme celle de notre attitude vis-à-vis du monde animal. Nos contemporains ont du mal à trouver une certaine mesure dans leur comportement avec les animaux : ou bien ils ont pour eux un excès de sollicitude, en particulier avec les animaux de compagnie, ou bien ils les traitent comme de simples éléments de l'industrie alimentaire ou de l'expérimentation médicale. Or Dieu n'a-t-il pas béni et les animaux et les humains après les avoir créés, est-il dit au début de la Genèse ? Toute bête ne partage-t-elle pas avec l'homme le privilège d'avoir reçu la vie ? Autre question, et elle est parfois litigieuse entre réformés et catholiques : celle du rôle des saints. L'auteur reconnaît que l'histoire de l'Eglise est ponctuée de réformes mises en place par des saints et des théologiens et que les vies des saints donnent force et courage dans notre vie chrétienne. Il confesse croire à la communion des saints, mais, selon lui, les saints doivent être pour nous des « exemples » et non des « modèles ». En effet, chaque croyant doit lui-même trouver son chemin, baliser sa route, être créatif dans son obéissance à l'Evangile. Dans les derniers articles de son ouvrage, B. Rordorf traite du « Jugement dernier ». Jugement qui pourrait paraître redoutable. Cependant l'auteur montre qu'il est nécessaire et qu'il est même un bienfait et une expression de la grâce et de la bonté de Dieu à notre égard. Faire la vérité sur ses œuvres, avec un regard empreint de la miséricorde divine, n'est-ce pas une sorte de libération ? Cette suite d'articles très pertinents est l'œuvre non seulement d'un théologien averti mais aussi d'un pasteur qui a eu à cœur de montrer toutes les facettes libératrices de notre christianisme.

Monique Desthieux

(choisir, mars 2006)

Lu 1367 fois

Recherche