mardi, 31 janvier 2006 00:00

Le corps mal-entendu

Écrit par

Le corps mal-entendu 
Un médecin atteint d'une maladie rare témoigne
par Marie-Hélène Boucand 
Vie Chrétienne, Paris 2005, 108 p.

Une fois n'est pas coutume. Il est exceptionnel, en effet, de recenser un supplément publié par un périodique mensuel. Mais, en la circonstance, les accompagnateurs de malades apprécieront le témoignage qui leur est proposé : celui d'une femme, médecin, ancien chef de service dans un centre de réadaptation, rattrapée par une maladie rare, mal connue. Ce parcours, qui met en lumière son existence quotidienne, est divisé en deux parties : avant la maladie, avec la passion d'étudier et de soigner, et maintenant, pendant la maladie, l'histoire de sa vie au jour le jour dans la résistance ou le consentement. Dans cette mise à l'épreuve, le rythme du temps change avec l'entrée dans la dépendance de la médecine, de la chirurgie, des soins et de tout ce que découvre chaque patient : l'attente, l'annonce du diagnostic, du pronostic, la douleur, la fatigue, le manque d'intimité, la solitude, la peur. Assurément, en prenant ainsi la parole sur ce que chaque malade traverse, souvent dans le silence, l'auteur de ce récit nous invite à entendre, dans la foi et l'espérance, ce qui est vécu lorsque le corps est touché dans ses fibres, dans ses racines. Merci à Marie-Hélène Boucand d'avoir osé dire, humainement et spirituellement, ce qui nous dépasse : « la misère est corps de Dieu », la miséricorde de Dieu…

Louis Christiaens

(choisir, février 2006)

Lu 1602 fois

Recherche