vendredi, 27 mars 2009 10:49

Rischesse de la pauvreté

Écrit par

Rischesse de la pauvreté
par Sœur Emmanuelle
Flammarion, Paris 2001, 192 p.

Vivre des années auprès de démunis, connaître la société actuelle occidentale, réfléchir sur les disparités étonnantes des formes d’existence de part et d’autre… tout cela amène Sœur Emmanuelle à poser un diagnostic lucide et pertinent sur le monde d’aujourd’hui. Les causes de ce dysfonctionnement incroyable, analysées avec rigueur, poussent cette religieuse intrépide à «hurler» comme elle dit. L’une des causes du mal dans notre société réside dans la mondialisation ultra-libérale. Oui à une mondialisation à visage humain ; et elle invite les politiciens à recentrer leurs décisions selon le critère du bien commun.

«De bonnes âmes me donnent le conseil suivant : "Ma sœur, faites la charité, mais pas de politique !" Je ne fais pas de politique au sens courant du terme, mais je cherche à éveiller les consciences sur l’injustice vécue dans la cité, qui pousse les jeunes et les moins jeunes à se lancer dans les instances nationales et internationales pour batailler et s’unir à tous ceux qui n’acceptent pas que des pauvres soient humiliés et que des peuples aient faim.» De même, elle rappelle la mission de l’Eglise, «l’option préférentielle des pauvres»... «L’Eglise a choisi non plus le triomphalisme, mais l’action de plus en plus engagée en faveur des laissés-pour-compte…

Il faut cependant le reconnaître : l’esprit de domination fait partie de la personne humaine. Il habite toutes les institutions et toutes les religions, sans exception. (…) L’Eglise sera toujours habitée par une contradiction interne.» Et elle propose des cheminements bien concrets pour remédier à la dégradation de l’être humain. Les politiciens, les gens d’Eglise, les personnes de bonne volonté… tout le monde est convoqué pour enrayer l’accroissement de la misère sur notre planète, en agissant sur les causes. Par son intelligence et son bon sens, Sœur Emmanuelle apporte un complément lumineux par rapport aux stratèges de notre société pour sauver l’être humain où qu’il soit. Et les anecdotes contribuent à souffler un vent d’espérance.

(choisir, juin 2002)

Lu 1925 fois

Recherche