vendredi, 27 mars 2009 10:19

Porte ouverte sur l'invisible

Écrit par

Porte ouverte sur l'invisible
par Claudine et Jacques Douard Marquis
Favre, Lausanne 2001, 194 p.

Les auteurs, dotés de pouvoirs médiumniques, interrogent depuis six ans les âmes défuntes, en particulier celles que l'on qualifie d'errantes. Elles n'ont pas voulu ou su quitter notre monde. Elles parasitent celui ou celle qu'elles «visitent». Les auteurs leur font prendre conscience qu’elles doivent quitter la terre et monter vers Dieu, au côté de leur ange gardien. Les morts entrent dans la lumière et les vivants peuvent faire leur deuil.

Admirable ! Mais lisons la suite. Les enquêteurs interrogent le dieux Pan ou la déesse Gaïa, des animaux, des plantes ou des pierres chargées d'histoires. Sainte Thérèse d'Avila succède à une divinité Wisigoth. Nous sommes en pleine expérience spirite.

Tout se fait en dehors du Christ. Lui seul est capable de nous introduire auprès des défunts sans tromperie. Par la communion des saints, nous sommes en contact avec eux dans la prière, sans chercher à les voir ni à les interroger. Ce serait tomber dans les astuces du Maître du mensonge. Le Seigneur permet parfois un contact, dans le rêve ou autrement. Qu'on se rapporte au livre du Père Jean Vernette, L'irrationnel est parmi nous, en particulier aux pages intitulées Communiquer avec les morts, le spiritisme.

(choisir, juin 2002)

Lu 2556 fois

Recherche