Historique du CEDOFOR

J Dalph 18Fondé à Genève en 1963, suivant le modèle de l'Institut apologétique de Zurich, l'Institut apologétique de Suisse romande ou "Institut Newmann", sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus, dispose, grâce à un travail d'équipe, d'une abondante documentation.

Les demandes de documents se faisant de plus en plus nombreuses, notamment des milieux responsables de la catéchèse et de la formation permanente des adultes, ainsi que des journalistes, l'Institut crée en 1975 le Centre de documentation et de formation religieuse (CEDOFOR), afin de rendre un réel service d'Eglise dans le domaine de l'information et de la formation religieuses.

Le centre, documentation et bibliothèque ainsi que la revue CHOISIR, déménagent en 1981 du 14bis Avenue du Mail, en ville de Genève, à Carouge.

L'offre se veut très vaste : théologie, bible, églises, religions, éthique, droits humains etc. Deux sujets ont été plus développés, œcuménisme et sectes. De l'automne 1984 à 1990, sur l'instigation et la rédaction de Pierre Vuichard, paraît une fois par mois, un Bulletin de documentation œcuménique : bibliographie commentée d'articles sur l'actualité œcuménique. En 1994, le CEDOFOR, par sa documentaliste Mme Marie-Thérèse Bouchardy, reçoit, de la part de Mgr Grab, évêque auxiliaire, la mission de recueillir et gérer, pour toute la Suisse romande, les informations sur les sectes, ainsi que de répondre aux appels à leur sujet. Cette « mission » finira en automne 2008, par le départ à la retraite de la documentaliste.

Le CEDOFOR, au centre d'un réseau de journalistes, de catéchistes, de chercheurs ou de simples lecteurs a reçu des fonds de bibliothèque de personnes désirant se débarrasser de leur surplus de livres, qui seront vendus, de 1988 à 2004, chaque automne lors d'une vente de livres d'occasion qui attire du monde.

Pour faire connaître la documentation du CEDOFOR et ses nombreuses revues, en mai 1996, est rédigé, par Etienne Jeanneret et Blaise Menu, REBIB ou « Répertoire bibliographique de 500 revues et périodiques déposées dans quelques bibliothèques théologiques genevoises non-affiliées au RERO (Réseau Romand) ». Quelques campagnes de presse ou d'interview à Radio-Cité essaient de rendre le Centre plus présent.

Les techniques évoluant, en automne 1993, débute la programmation informatique de la bibliothèque. Celle de la documentation commencera en 2005. Et le 31 janvier 2003, s'ouvre le site : www.cedofor.ch