Marie-Thérèse Bouchardy

mercredi, 25 mai 2016 14:49

Une rose et un balai

Michel Simonet
Une rose et un balai
Fribourg, Faim de siècle 2015, 134 p.

mercredi, 25 mai 2016 14:45

La voie des coeurs nomades

Alisa L. Host
La voie des coeurs nomades
62 jours sur le chemin de Compostelle
Genève, Plan Vert 2015, 352 p.

jeudi, 10 décembre 2015 14:39

Peut-on représenter Dieu ?

Le Monde de la Bible [Paris, 215(12.2015/01 et 02. 2016) p. 26-67] ouvre le dossier sur la question de la représentation de Dieu dans le judaïsme, le christianisme et l'islam. Question pertinente tant les réponses ne vont pas de soi. Sont interrogées les différentes théologies internes à chaque tradition, pour comprendre les enjeux de la proscription de toute image de Dieu et des tolérances parfois admises.La "représentation de l'irreprésentable" s'est posée pour la première fois quand les Hébreux anciens choisirent de reconnaître Dieu comme unique. Que vous soyiez iconophobe (avoir en horreur les images saintes) ou iconophile (amateur...) ou indifférent, ce dossier vous intéressera, car il est le plus complet possible.

mardi, 27 octobre 2015 14:05

Soleil de l’Un

Alain Lerbret
Soleil de l’Un
Poèmes bibliques
Genève, Labor et Fides 2015, 140 p.

lundi, 26 octobre 2015 08:28

Vivre sans pourquoi

Alexandre Jollien
Vivre sans pourquoi
Itinéraire spirituel d’un philosophe
en Corée
Paris, Seuil 2015, 332 p.

jeudi, 22 octobre 2015 12:50

Un chemin d’humanité

Pierre Toulat
Un chemin d’humanité
Préface de Guy Aurenche
Paris, Karthala 2014, 214 p.

mardi, 20 octobre 2015 14:34

La grande vie

Christian Bobin
La grande vie
Paris, NRF/Gallimard 2014, 136 p.

jeudi, 08 octobre 2015 12:36

Punir la Haine

"Punir la haine ?" est le titre du dossier de la revue Esprit [Paris, 418(10.2015) p. 5-66] . Que doit faire un Etat démocratique lorsque des discours de haine sont tenus par un comédien, un ministre, un hebdomadaire etc... ou que des murs sont recouverts de propos racistes ? La réponse apportée par le droit à cette question varie d'un contexte juridique à l'autre. Il y a plusieurs manières de justifier la répression des discours de haine. "Cela se complique dans les moments où conflits et attentats viennent raviver anxiétés et tensions identitaires" (Charles Giraud). "Si l'attentat contre les journalistes de Charlie Habdo, le 7 janvier 2015 à Paris, a été perçu comme une attaque contre la liberté d'expression elle-même, il a paradoxalement aussi contribué à renforcer les législations limitant l'exercice de cette même liberté" note Marc-Antoine Dilhac. Liberté ? Censure? Polarisdation de l'opinion... l'analyste prône une démocratie ouverte et responsable. Erich Bleich analyse la justice française face aux discours islamophobes : "Deux poids, deux mesures ?" Dans un monde globalisés, les mots blessent nous dit Marloes van Noorloos. Quant à Gwénoële Calvès, elle situe les discours de haine dans les normes internationales.

La revue Teilhard Aujourd'hui [Paris, 53(mars 2015) p. 3-53] fait paraître les actes d'un colloque qui posait la question : "La vision de l'homme de Pierre Teilhard de Chardin répond-elle aux interrogations contemporaines ?". L'évolution actuelle des sociétés s'accompagne d'une perte de référence à la transcendance et conduit à un individualisme destructeur d e l'humanisme. Pour Teilhard, deux voies de socialisation sont ouvertes aux conséquences bien différentes. A la "socialisation totalitaire", il oppose la "socialisation de communion" car nous sommes des êtres relationnels. Entre nature et culture, il importe de trouver le bon chemin et, à la suite de Teilhard, nous ne sommes ni entièrement déterminés par la nature, ni formatés par la culture. La liberté existe et l'espérance dans l'avenir de l'homme reste possible. Ont participé au colloque : Chantal Delsol, Michel Morange, Eric Charmetant, Axel Kahn, Jean-Michel Maldamé, François Euvé, Gérard Donnadieu, Hilaire Giron et Chantal Amouroux.

lundi, 20 avril 2015 13:32

Les anges

Quelles sont ces forces invisibles qui habitent l'Ancien comme le Nouveau Testament, le Coran jusqu'à nos sociétés actuelles ? Quels sont leur rôle et comment interpréter leur "retour"? D'aussi loin que nous pouvons remonter dans l'histoire des religions antiques, les hommes et leurs dieux ont fait appel aux êtres invisibles, bienfaisants ou malfaisants. C'est dans une dossier du Monde de la Bible [Paris 2015, 212(p. 26-66)] que frisonnent ces ailes omniprésentes ! Une autre revue s'y intéresse : Choisir [Carouge/Genève, 664(avril 2015) p. 8-18;]. Là aussi les questions abondent : quelle place peuvent bien occuper les anges, cette "garniture divine" dans une vie intérieure contemporaine, tissée de sobriété et de réalisme ? Les anges gardiens existent-ils ou sont-ils le simple produit de l'imagination humaine ? etc. Un excellent article du bibliste Jean-Bernard Livio, "Messager de l'invisible" revisite la Bible à ce sujet. Quand on lui demande ce qu'est un ange, il répond par cette boutade : "C'est le milieu de l'év-ang-ile" !

jeudi, 19 mars 2015 09:45

L’Imprononçable

Francine Carrillo
L’Imprononçable
Ce nom scellé au revers de notre nom
Genève, Labor et Fides 2014, 136 p.

mercredi, 18 février 2015 16:22

Cinq éloges de l’épreuve

Collectif 
Cinq éloges de l’épreuve
Paris, Albin Michel 2014, 162 p.

mardi, 09 décembre 2014 14:53

Noël

Le premier Noël, c'est où et quand ?. Quel a été le premier Noël ? Quand les chréteins ont-ils commencé à fêter la nativité de Jésus-Christ ? Pourquoi cette date du 25 décembre ?. Se poser la question de la première fête de Noël, c'est aussi s'interroger sur la naissance même du Jésus historique : où et quand ? La Nativité occupe l' espace symbolique qu'est Bethléem qui a été désignée par les évangélistes. La tradition chrétienne a évoqué, dès le IIe siècle, l'image d'une grotte. La crèche a trouvé une place de choix dans la liturgie et dans les foyers domestiques des chrétiens. Sources textuelles, histoire antique et médiévale, lieux et traditions éclairent cette problématique. A lire dans Le Monde de la Bible [Paris, 211(12.2014 - 01.2015) p. 30-69].

mercredi, 19 novembre 2014 14:52

Méditation

La revue La Chair et le Souffle a vécu dix ans. Revue internationale de théologie et de spiritualité, elle s'emploie à dégager les critères d'une spiritualité véritablement fécondeIl s'agit de creuser le rapport de l'être humain à lui-même et à ce qui le dépasse, en prenant toujours en compte la dimension existentielle et herméneutique [...] Scientifique tout en restant accessible aux non-initiés, elle est trans-confessionnelle, clairement enracinée dans la tradition chrétienne, ouverte et internaitonale. Elle nous a vivement interressés avec des dossiers aussi divers que la compassion, l'écospiritualité, la spiritualié de l'enfant, les langages du corps, l'affectivitvité, la pauvreté et bien d'autres encore.

Mais, averc la fermeture de la faculté de théologie de Neuchâtel et le départ à la retraite de Lytta Basset, l'âme de la rédaction, cette revue nous offre son dernier numéro [vol. 9, n°02(2014) avec un dossier sur le "besoin de méditer" : voyage vers l'intérieur, pratiques séculaires, méditation bouddhiste et chrétienne, méditation de pleine conscience, et méditation selon François d'Assise et Ignsce de Loyola etc. Définitions, fruits, dangers, illusions, chances de son rayonnement... Numéro qui nous renvoie à notre propre expérience, à méditer ad vitam aeternam... puisqu'il s'agit d'un dernier n° !

Regrets d'une finitude...

vendredi, 24 octobre 2014 08:33

Son mot à dire

Son mot à dire
Mont-sur-Lausanne, Ouverture 2013 - 2014

mercredi, 15 octobre 2014 12:32

Simplicité

Une vie simple dans un monde complexe, tel est le titre de la revue Christus [Paris, 244(10.2014) p. 389-468]. Simplicité n'est pas simplisme. Dans notre monde de plus en plus complexe, l'aspiration à la simplicité veut enrayer les sentiments de perte de contrôle, d'impuissance à comprendre le monde et à agir sur lui. Mais le simple existe-t-il vraiment ? L'équilibre doit être trouvé entre le "trop simple" et le "trop compliqué". La foi ne serait-elle pas confluence du simple et du complexe ?  Il faut faire preuve de créativité, d'imagination et parler simple. Jésus a atteint le dénuement total dans le lavement des pieds et la nudité de la croix qui met a nu la complexité des hommes et des pouvoirs qui le tuent.  La voie du Christ offre une école de simplicité et d'humilité, qui touche au coeur et au désir de chacun.

En lien avec ce terme, en août 1913, une quinzaine de chercheurs se sont rendus dans le district d'Ordos, en Mongolie intérieure, là où Pierre Teilhard de Chardin a écrit "La Messe sur le monde". Il s'agissait de lire en ce lieu les textes d'un penseur qui avait fait de l'infini de complexité le lieu paradoxal de la recherche du plus simple et fondamental.

jeudi, 21 août 2014 08:41

Son mot à dire...

Collection : Son mot à dire...
Le Mont-sur-Lausanne, Editions Ouverture 2013...

mardi, 12 août 2014 13:40

Birmanie. Rêve éveillé

Olivier Föllmi, Charles Genoud
Birmanie. Rêve éveillé
Genève, Olizane 2013, 176 p.

mardi, 01 juillet 2014 13:57

La mer et la montagne

C'est l'été. Larguons les amarres ! Deux revues jésuites , entre délices et dangers, nous entraînent l'une ne montagne [Choisir, Carouge/Genève, 655-656(07-08.2014) p. 9-34] et l'autre à la mer [Christus, Paris,  243(07.2014) p. 262-345]. 

La montagne incite à l'audace, au courage, à l'effort. La gravir est un rendez-vous avec la Vie. Dans la Bible comme dans le Coran, c'est le plus court chemin entre Dieu et les hommes, vers un pôle lumineux menant à la Vérité. Des hommes, dans leur profession, sont fascinés par elle, comme Mario Botta, pour qui l'architecture en montagne provoque la confrontation entre ciel et terre, loin des spéculations foncières. Après l'hostilité engendrée par la montagne jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, la haute montagne est devenue un attrait pour les peintres romantiques, les musiciens et les écrivains. Pourtant la montagne se vide de ses habitants permanents...

Quant à la mer, ellesculpte la terre, cisèle la création du plus profond à la surface. La Bible en est cernée depuis la création jusqu'à l'Apocalypse, en passant par les récits de tempêtes (Jonas, Jésus et Paul). Entre rêves du grand large et contemplation, entre pêche et marine marchande, elle appelle à la liberté, ouvre à la responsabilité et à la confiance.

Répondre à l'appel du large, à l'appel des sommets, c'est rejoindre l'inconnu à l'intérieur de nous-mêmes et marcher vers la liberté. La poésie nous y conduit, dans les sublimes méditations de Gilles Baudry o.s.b. (carnet d'un homme de la côte). "L'écriture marine, les pleins et les déliés de ses rouleaux, la fulgurance ou le chuchotement du monde en ses métamorphoses... Mais si la ligne d'horizon enseigne à se perdre de vue, je reste l'homme de la côte, l'homme distendu entre fini et infini."

jeudi, 22 mai 2014 12:10

Effacement de Dieu

Gabriel Ringlet
Effacement de Dieu
La voie des moines-poètes
Paris, Albin-Michel 2013, 294 p.

Page 1 sur 41