jeudi, 04 février 2016 16:24

La nuit de feu

Écrit par

Eric-Emmanuel Schmitt
La nuit de feu
Paris, Albin-Michel 2015, 190 p.

Nous suivons l’épopée, parfois très humoristique, d’Eric-Emmanuel Schmitt, parti à Tamanrasset pour écrire le scénario d’un film sur Charles de Foucauld. Il se confie avec pudeur et sincérité. 
Au début d’une expédition dans le désert saharien, mal à l’aise, il se sentait « comme un moustique inutile s’agitant au fond d’un trou sablonneux ». Son athéisme provoqua une participante, Ségolène, catho convaincue, à lui faire énoncer, lui, le professeur de philosophie, les preuves ontologiques de l’existence de Dieu. Mais sa raison humai ne n’y adhérait pas. A son interlocutrice dé sirant tant pour lui la Rencontre, il lança : « Et s’Il me cherche, qu’Il me trouve ! » Il n’ima ginait pas que Dieu allait lui répondre quelques jours plus tard. 
En redescendant du mont Tahat, le plus haut sommet du Hoggar, il se perdit. Seul, blotti au creux d’un rocher, au plus profond de la nuit saharienne, il fut ébloui par une lumière fulgurante qui l’embrasa et lui révéla l’existence de Dieu, qu’il reconnut, au fil du temps, être la source de sa joie, de sa paix. « Dieu a atteint mon coeur, écrira-t-il, nous ne nous quitterons plus. » 
Par la suite, dans ses écrits à la plume savoureuse où il a voulu transmettre ses valeurs qui le dépassent et qui le portent, Dieu sera présent, discrètement, donnant sens à son parcours terrestre.

Lu 199 fois